Pascal Malenfant Tremblay
07/1989
Boisbriand (Québec)

Présentation

Passionné de mécanique / setups / préparation de voitures.
Enthousiaste aimant partager ses connaissances / conseils.
Drifteur et rallyiste dans l’âme.

Co-pilote en Rally-X (Subaru WRX 2017)
Lapping sur circuit local 

Matériel
  • Rift, Obutto R3volution

  • TM TX+Sparco R310, T3PA Pro, TH8A, Fanatec Handbrake.

  • Ryzen 5 3600, RTX 2070

Palmarès SimRacing

S4 2019 Champion Division 4 – Lotus ’49 (iRacing)
BSR WRC 2017 Champion catégorie R4 (Dirt Rally) Plusieurs podium en série locale sur rFactor.

Objectif dans le SimRacing
  • Monter de division en Porsche Cup.

  • Retour progressif en endurance.

  • Faire ma place en Dirt Oval.

  • Supporter mon équipe en partageant mes connaissances.

Quand, pourquoi, et sur quelle plateforme as-tu commencé le SimRacing ?

Quand j'avais à peine 6 ans, je me promenais dans le petit village pour ramasser des canettes. Je les vendais pour m'acheter des petites voitures hotwheels.
À l'époque de Grand Prix Legends en 1998. J'étais un passionné de simulateurs de vol, alors j'avais seulement un joystick comme périphérique. Je conduisais les F1 de l'époque avec le manche à balais! Je tirais pour accélérer, poussait pour freiner, tout en utilisant les boutons pour changer les vitesses, même avec l'embrayage! Cette méthode de conduite était une excellente facon d'apprendre les physiques des voitures.

Plus tard j'ai commencé à jouer aux simulateurs de Rallye et à Gran Turismo sur Playstation. C'est là que j'ai commencé à battre tous mes amis.

Quelle a été la raison pour laquelle tu as décidé de rejoindre l'équipe ?

Pouvoir progresser et partager mes connaissances avec des passionnés. L'équipe EPRT transpire le professionnalisme tout en étant terre-à-terre avec les réalités des différents pilotes. La porte s'ouvre sur le monde professionnel des E-sports et l'EPRT semble être en bonne position pour faire progresser chacun de ses pilotes. 

Quel a été ton moment le plus fort dans le SimRacing, et dans l'équipe ?

Ca date de quelques années déjà.  Quand j'ai dominé une série Québécoise sur rFactor. C'est là que je me suis fait donner le surnom de ''Requin'' !
Plus récemment, la S4 2019 sur iRacing avec la F1 Lotus '49. La bagarre pour la première place au championnat était très chaude avec 2 autres pilotes. J'ai réussi à gagner au pointage officiel de iRacing, mais je suis tombé 2e au classement de la série.

Depuis ma présence dans l'EPRT, mon meilleur moment a été durant les 12H de Bathurst. Après avoir fait une grosse boulette à mon premier relais, j'ai su garder mon sang froid et amener la voiture jusqu'à la ligne d'arrivée. Tout ca n'aurait pas été possible sans le support de Julien Grandjacquet et de Christophe Fuchs. 

 
Quel est ton avis sur l'avancé de la professionnalisation dans l’e-Sport, plus précisément dans la simulation automobile, ainsi que le développement de la simulation dans le réel ?

Étant très impliqué dans la vraie course automobile, je crois que le simracing a aujourd'hui sa place dans le développement des pilotes. Que ce soit au niveau de préparation de voiture ou pour l'apprentissage des pistes, la fidélité est au rendez-vous. Ca permet aux Canadiens de garder la main durant l'hiver rigoureux!