Nicolas Perret
04/06/1979
Liomer (80)

Présentation

Passionné de course auto, je suis commissaire de piste international. J'ai officié sur de très beaux circuits et de très grande course comme le Grand Prix de BELGIQUE, SPA Classique, les 24 h du MANS, le BTCC a BRANDS HATCH, GOOD WOOD et d'autre.

Matériel​
  • Baquet- OMP

  • Simu profilé alu style NSH

  • Simucube 1 - NSH

  • Pédalier et frein a main - HENSINKVELD

  • Boite en H - FANATEC

  • Triple screen - IIYAMA 27''

  • Casque/micro - triton 720

  • Dash - SRH

  • PC

    • Gforce 1080ti

    • Carte mère asus x-370F gaming

    • Pros-AMD Rysen 1800X

    • 32 Go de RAM

    • 2 x SSD 450 Go

    • WATER COOLING

Palmarès SimRacing
  • 2020 : ROAD AMERICA - 17

Objectif dans le SimRacing

Mon objectif dans le SimRacing et de toujours faire mieux en m'amusant. Cela un loisir dans lequel il y a des  contraintes du au calendrier de course qu'il faut respecté si l'on c'est engagé, mais cela reste un loisir

Quand, pourquoi, et sur quelle plateforme as-tu commencé le SimRacing ?

J'ai commencé les jeux de course si on peut dire avec la série des Need for Speed il y a 15-16 ans, puis je suis passé a GTR , GTR2 et GT LEGEND, ensuite project cars 1 et 2, asseto corsa et enfin RFactor 2 que j'ai découvert en  intégrant l’équipe.

Quelle a été la raison pour laquelle tu as décidé de rejoindre l'équipe ?

J'ai intégré e-Sport performance afin de pouvoir progressé et acquérir un certain niveau, ce qui est quasi impossible quand on est seule. Je suis tout jeune en simulation, mais j’espère rapidement avec l'aide de mes coéquipiers, pouvoir joué les trouble fait dans le top 10 voir mieux. L'esprit d'équipe est important pour moi et j'ai trouvé ce qui me convenais au sein de cette équipe. 

Quel a été ton moment le plus fort dans le SimRacing, et dans l'équipe ?

Mon moment le plus fort en SimRacing n'est pas si vieux, c'est lorsque j'ai pris le départ de ma première course sur RFactor 2 dans un vrai championnat. vingt-neuf pilotes sur la grille prés a en découdre,puis départ du tour de mise en formation, deux minutes trente de stress puis drapeau vert" j'ai le rythme cardiaque au max",après le premier virage, je me ressaisis est je fais une course assez propre. Le moment le plus fort dans l'équipe c'est lors d'une course test, un de mes coéquipiers avec qui je n'avais jamais échanger ma donné ces setup de qualif et de course sans avoir a lui demandé, ce qui ne m'était jamais arrivé.

Quel est ton avis sur l'avancé de la professionnalisation dans l’e-Sport, plus précisément dans la simulation automobile, ainsi que le développement de la simulation dans le réel ?

Mon avis sur la professionnalisation de l'Esport et quelle est bénéfique pour tout le monde.
Tout ce qui concerne le simracing aussi bien les jeux de simulation que les périphériques de pilotage vont évoluer très rapidement, et c'est déjà le cas. Elle permet aussi à certain simracer de dépasser les frontières du simracing et d'intégrer des équipes dans des championnats réels. La professionnalisation permet aussi d'avoir une vitrine pour notre sport avec la diffusion de course sur des chaînes TV spécialisée ainsi que sur les plateforme de streaming.
Enfin, elle permet a des passionnés d'ouvrir des centres de simulation un peut partout en France afin que tout le monde puisse accéder à notre sport, ce qui est mon cas.