Julien Grandjacquet
09/10/1996
Besançon (25)

Présentation

J'ai commencé le SimRacing réellement en 2017, sur Gran Turismo Sport, avec un T300RS.
J'ai créé peu après cette équipe, l'e-Sport Performance Racing Team, qui n'avait pas ce nom la au départ.
De fil en aiguille, l'équipe à pris une dimension supérieure, et j'ai donc décidé de mieux m'équiper, afin de passer à un level de simulation au dessus, à savoir le passage sur PC, notamment sur iRacing.

Mon truc, c'est l'oval, c'est la ou je ressent les meilleures émotions, ou j'ai les meilleures sensations, et ou je suis meilleur. Bien sur, je fais de temps en temps du karting en loisirs, mais le plus gros de mon temps, même beaucoup, voir trop, c'est dans le SimRacing, que ce soit avec la casquette de pilote oval, ou avec la casquette de président d'équipe.

Matériel
  • Playseat Challenge

  • TS-PC + T3PA GT

  • Simple screen 27" + 24" pour l'écran de télémétrie et de stream

Palmarès SimRacing
  • INDY 500 2018 : 6ème

  • Quelques victoires en split 2 et 3 de la saison régulière d'indycar oval.

Objectif dans le SimRacing

Mon objectif n'est pas tant comme pilote, même si je travail pour arriver au plus haut niveau en oval, je me focus surtout sur l'évolution de l'équipe, parce que j'ai de nombreux pilotes qui comptent sur moi.
Mon objectif en tant que président de rendre l'équipe professionnelle, avec un vrai statut "d'entreprise".

Quand, pourquoi, et sur quelle plateforme as-tu commencé le SimRacing ?

J'ai commencé en 2017 sur Gran Turismo Sport, à la base juste pour prendre du plaisirs avec un volant, sur des voitures inaccessible dans le réel.

Quelle a été la raison pour laquelle tu as décidé de rejoindre l'équipe ?

Je l'ai créé à la base pour réunir une petite bande de pote, mais ça a très vite pris d'autres dimensions.

Quel a été ton moment le plus fort dans le SimRacing, et dans l'équipe ?

La ou j'ai le plus d'émotions c'est quand je gagne une course, avec un de mes pilotes entrain de me spotter, car c'est une émotion partagée, ou quand c'est l'inverse.
Sinon, à chaque fin d'endurance, c'est aussi un moment très très fort.

 
Quel est ton avis sur l'avancé de la professionnalisation dans l’e-Sport, plus précisément dans la simulation automobile, ainsi que le développement de la simulation dans le réel ?

Je pense de l'e-Sport SimRacing n'en est qu'au début de son évolution, que rien n'a encore été fait, mais les choses prennent une belle tournure, j'espère, et je fait en sorte d'être un acteur de cette évolution au niveau francophone, et j'ai hâte de voir dans quelques années, la ou nous en seront... Mais ça annonce du beau ce qui ce passe en ce moment !